Qualité, Coût, Délai : le triangle infernal ?

Qualité, Coût, Délai : ces mots vous semblent peut être familiers, il s'agit d'un tryptique connu de la gestion de projet. Un projet réussi est un projet réalisé dans le temps imparti, avec le budget prévu et un résultat de qualité. En gros : un projet pas cher, sans bug, livré hier.

Triangle Qualité, Coût Délai

Qualité

La qualité ne concerne pas seulement le livrable final, elle passe également par : les compétences des développeurs, le professionnalisme des différents acteurs (commercial, directeur technique, chef de projet, développeur, …), la qualité des livrables (spécifications fonctionnelles et techniques, guide d'industrialisation, compte-rendus de réunions, etc.). Bien évidemment, il s'agit également de la qualité du produit / service (site web, logiciel bureautique, application mobile, audit, conseil, …).

Voici quelques éléments favorisant la réussite du projet : cahier des charges bien renseigné, spécifications fonctionnelles réalisées en partenariat avec le client (ateliers, échanges), spécifications techniques adaptées aux technologies et intervenants du projet, réunions fréquentes de suivi, code de qualité (bien commenté et documenté si nécessaire), implication du client dans la phase de recette, réactivité des équipes. Bien entendu, un projet de qualité répond aux besoins / attentes du client. Je m'arrête ici, je pense que vous avez saisi le concept 😉

Coût

Le coût du projet est estimé en amont, et souvent sans mission de cadrage. C'est là que réside la difficulté : l'estimation est souvent réalisée à partir d'un besoin théorique, et souvent incomplet (le client lui même ne sait pas exprimer son besoin). Pour autant, cette étape est nécessaire pour que le financeur du projet puisse prendre la décision d'investir ou non. La notion de coût englobe le temps de conception (spécifications fonctionnelles et techniques), de réalisation (développement, recette), le suivi (gestion de projet, suivi des équipes), ainsi que les frais d’exploitation (amortissement du matériel, hébergement). 

Délai

Le délai est souvent fixé par le sponsor du projet qui a déjà communiqué à la presse la date de lancement de l'application lors d'un grand évènement. Parfois, le délai découle du nombre de jours estimé et du nombre d'intervenants sur le projet.

Dans le cas où le délai imposé par le client est trop court, il faut réfléchir conjointement à une solution réaliste comme, par exemple, découper le projet en lots afin de pouvoir livrer une première version simplifiée de l'application en respectant les jalons. 

L'équilibre

Vous l'aurez compris, il est nécessaire de jongler entre ces différentes notions pour réussir un projet. Mais alors comment faire ? Il n'y a pas de recette miracle, tout dépend de la structure des sociétés (prestataire / client), des acteurs du projet (certains sont plus souples et tolérants que d'autres), des processus de travail, des contraintes externes aux projets et bien entendu : des aléas de l'informatique !

"Nous voilà bien avancé" vous allez me dire ! Vous trouverez ci-dessous quelques conseils issus de mon expérience personnelle :

  • Qualité : il faut être transparent avec le client, optimiser les processus de production (versionning des sources, intégration continue etc.) et mettre en place une réelle phase de recette en prévoyant également une période de garantie et de TMA (Tierce Maintenance Applicative). 
  • Coût : tout le monde doit être satisfait, si un geste commercial est envisagé, il ne doit surtout pas impacter le nombre de jours estimé et donc le planning. Outre le geste commercial, la simplification du cahier des charges (souvent trtès vaste) peut être envisagée : moins de développement, moins de test, moins de suivi donc forcément un coût moins élevé.
  • Délai : dans le cadre d'un projet conséquent, le découpage en lots ainsi que les méthodologies agiles peuvent permettre de respecter les délais. De plus, il ne faut pas se tirer une balle dans le pied en avant-vente, les clients sont comme les enfants, ils sont impatients de voir leur nouveau joujou au plus vite, mais rien n'empêche d'entâmer une discussion et de gagner quelques semaines quitte à livrer une première version simplifiée.

N'hésitez pas à laisser votre point de vue ainsi que vos conseils en commentaire.

1 commentaire

  1. Très intéressant ! je rajouterai qu'impliquer les décideurs est un facteur clé dans la réussite d'un projet: dans la phase initiale, par exemple,  ils peuvent nous assurer une définition adaptée et réaliste des objectifs et des coûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code